Genèse du projet

 

L’EPAC, école professionnelle des arts contemporains, la Commune de Saxon, la fondation Séquence, le Théâtre du Crochetan et la Ville de Monthey s’associent pour organiser et héberger cette manifestation qui fait suite à la biennale internationale d’art Imaginary Landscapes, initiée par la direction de l’EPAC en collaboration avec le MOCA, Musée d’art Contemporain à Taipei, Taïwan (R.O.C) et soutenu depuis ces débuts par le directeur du Lieu Unique Patrick Gyger. 

 

La première édition, autour des territoires imaginaires, avait été exposée au Kunstverein Oberwallis dans le cadre de LABEL’ART, la Triennale d’art contemporain du Valais. La deuxième édition de ce concours “Quête Immortelle - nouveaux espaces et codes - le post humain”  a vu un jury international se réunir en octobre 2013 pour sélectionner les meilleures œuvres ensuite exposées au MOCA, du 9 au 22 novembre  2013. 

 

Le projet d’un symposium autour de l’art et de la technologie est né de l’envie de présenter cette exposition en Valais. Séduites par le projet, plusieurs personnalités issues du tissu culturel valaisan ont soutenu la Fondation Séquence dans la concrétisation de cette manifestation autour de la culture numérique. Différentes forces créatrices, du Valais, de la Suisse et de l’étranger, sont ainsi invitées dans le cadre de cet événement original. Evènement qui tient également aux contacts étroits entre l’EPAC et les professionnels du monde de l’art et de divers secteurs de la recherche. Solidement ancrée dans son environnement local, l’idée de ce symposium allie un programme ambitieux, à la fois national et international, et contribue ainsi de manière créative à la renommée du Valais.